Démystifier les protéines avec Hubert Cormier et Bon Matin

Communauté
25 octobre 2021Équipe Bon Matin

Que serions-nous sans les protéines? Honnêtement, pas grand-chose. À moins d'être nés de la dernière pluie, nous sommes tous et toutes au courant que les aliments protéinés sont essentiels pour assurer le bon fonctionnement de notre organisme. Une voiture sans gaz, ça ne va pas bien loin! Maintenant que notre analogie mécanique douteuse est passée, attaquons-nous au cœur du sujet.

D’abord, il faut savoir que, selon le Guide alimentaire canadien, les aliments protéinés doivent représenter le quart de notre assiette. N’ayez crainte, Santé Canada nous confirme que 100 % des Canadiens et Canadiennes respectent la quantité de protéine recommandée.

Ceci étant dit, un défi persiste : comment répartir ses sources de protéines du matin jusqu’au soir? À noter ici que d’avaler un demi-bloc de tofu à l’heure du souper pour combler une carence en protéine, ça ne compte pas!

Afin de mieux vous outiller niveau protéine, nous nous sommes tournés vers un expert du sujet, c’est-à-dire Hubert Cormier, docteur en nutrition et nouvellement porte-parole des pains Bon Matin. Pour vous, nous lui avons donc posé trois questions :

1. En gros, les protéines, ça sert à quoi?

« Un peu comme pour les briques d’une maison, les protéines servent à construire de nouvelles cellules. Elles permettent le renouvellement des cellules musculaires, des os, des ongles, des cheveux, de la peau, mais elles servent aussi à former de petits messagers internes que sont les hormones, les enzymes, et les anticorps du système immunitaire. »

D’ailleurs, le corps est incapable de produire par lui-même certains acides aminés (qualifiés d'essentiels). Il faut donc combler ce besoin en consommant des aliments protéinés. Bien qu’« aliments protéinés » fasse partie du jargon populaire, il serait pertinent de développer cette notion et d’avoir des aliments précis en tête pour nous guider lors de notre prochaine sortie hebdomadaire au marché!

2. Lorsqu’on parle d’aliments protéinés, que veut-on dire?

« Tournez-vous donc davantage vers des protéines maigres, comme celles retrouvées dans la volaille, le poisson, les fruits de mer ainsi que le gibier et, autant que possible, intégrez les protéines végétales à votre alimentation. Par exemple, les légumineuses, le soya et ses dérivés (protéine végétale texturée, le tofu, le tempeh, les édamames, les graines de soya rôties) ainsi que certains produits riches en grains entiers sont d’excellents choix. »

Saviez-vous que le pain pouvait être une bonne source de protéines? Le 18 février dernier, Bon Matin a mis en marché une nouvelle Miche protéinée sans gras et sans sucres ajoutés. Plus précisément, elle contient 14 g de protéines végétales par portion de deux tranches. C’est ce qu’on appelle un vrai déjeuner de champion!

3. Comment mieux répartir les protéines dans notre journée?

« Plus concrètement, les protéines vous aideront à mieux gérer et à calmer votre faim tout au long de la journée. Une répartition adéquate permet de bien se sentir dans son corps et d’éviter les fringales. Le déjeuner est bien souvent le repas où l’on consomme la plus faible quantité de protéines, alors que c’est tout le contraire pour le souper. Visez une répartition égale à tous les repas avec un objectif d’au moins 20 à 30 grammes de protéines/repas. »

Quand on dit que le déjeuner est le repas le plus important de la journée, ce n’est pas peu dire! Pour avoir de l’énergie toute la journée, il est primordial de répartir ses apports de protéine à chaque repas. La nouvelle miche protéinée de Bon Matin est une option intéressante pour ajouter plus de protéines végétales à son alimentation quotidienne comme le recommande le Guide alimentaire canadien.

Pour rester à l’affût des billets nutritionnels d’Hubert Cormier, docteur en nutrition et nouveau porte-parole de Bon Matin, nous vous invitons à suivre Bon Matin sur Facebook et Instagram.